Patrick Ingueneau en plein triptique

© Lisbeth